Palette de mise en forme
Menu
Lieux et monuments

http://www.mairie-saintsegal.fr/images/PB030008.JPGSaint-Ségal: Lieux et monuments...

La commune de Saint-Ségal abrite église et chapelles:
-l'église paroissiale Saint-Séverin,
-la chapelle Saint-Sébastien, classé au titre de monument historique,
-la chapelle Saint-They, détruite après la Révolution et dont seule la fontaine subsiste.


Quelques croix et calvaires jalonnent les routes:

- le calvaire du placitre de la chapelle Saint-Sébastien,
- le calvaire du Bourg,
- la Croix Monumentale, remployant une stèle gauloise christianisée.


Des fermes, manoirs et moulin viennent aussi enrichir ce patrimoine.


  • L'église paroissiale Saint-Séverin:

Edifice antérieur XVIème siècle, détruit et occupant une partie de la superficie du cimetière, l'église actuelle est construite entre 1895 à 1903 par l'architecte Armand Gassis.
 

  • La chapelle Saint-Sébastien:


La commune de Saint-Ségal est principalement connue pour sa chapelle Saint-Sébastien (actuellement fermée pour travaux de rénovation des retables jusqu'en septembre 2017), fleuron architectural et méritant très largement le détour.
Souvent surnommée la petite cathédrale, elle est pourtant isolée dans une boucle de l'Aulne et ne possède pas la notoriété de sa "jumelle" Sainte-Marie du Menez Hom.  

Sa construction du XVIème siècle, dédiée à Saint Sébastien, saint que l'on implorait pour se préserver de la peste, a pour origine la terrible épidémie qui, venant de Brest, s'étendit jusqu'à Hanvec et le Faou.
De style Renaissance, cette chapelle fut installée sur les terres du seigneur de Kergoët dont la famille participa aux rénovations et transformations de la chapelle jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, comme en attestent les armoiries du calvaire ou des peintures murales qui ornent la chapelle.

 

 

 
 
 
 
 







Les retables polychromes déjà présent lors de l'édification de la chapelle au XVIème siècle, furent développés selon le style dit du "baroque" breton au tout début du XVIIIème siècle et sous l'influence du recteur de Pleyben, paroisse dont dépendait Saint-Ségal, Yvon Coquet. C'est à cet amateur d'art et prédicateur en Sorbonne que l'on doit la plupart du mobilier actuel (chaire, poutre de gloire, confessionnal, statues ...).
Un enclos cultuel, dit placitre, et non paroissial entoure la chapelle. En effet, St Sébastien n'a jamais été une chapelle paroissiale et n'a donc jamais eu ni ossuaire, ni baptistère. Elle était un lieu de pardons (7 encore avant la Première Guerre Mondiale), pénitence, rogations, etc ...

 
 
 
 
 
 
 






Isolée du bourg par 4 kms, sa taille assez importante pour une chapelle, en  faisait souvent l'annexe de l'église paroissiale pour les habitants du Goulit éloignés du bourg qui ont une attention toute particulière pour cette chapelle comme le prouve l'entretien témoigné encore de nos jours ...
 

  • Les calvaires

     

Très souvent, on les oublie, tant la pointe finistérienne de Bretagne en possède; 3110 croix recensées en 1980 ! On ne les voit plus ! Et pourtant, elles sont un magnifique témoignage de ce passé fervent.

La commune de Saint-Ségal possède 7 croix ou calvaires, toutes périodes confondues, dont deux principaux sont dans le centre du bourg et deux au hameau de Saint-Sébastien; le plus travaillé d'entre eux est certes celui de la chapelle mais les calvaires du village méritent eux aussi le détour...
 Résultat de recherche d'images pour "carte postale saint-ségal"

-le calvaire du placitre de la chapelle Saint-Sébastien (1540-1550), où figure Saint Sébastien entre deux archers. Le calvaire est relié à la chapelle par un arc triomphal. La porte monumentale de l'enclos date du XVIIème siècle. Le calvaire porte les armes mi-parti de Jean de Kergoët et de son épouse Perrine de Kerpaen 
 
 
 



 
-le calvaire (1550-1630), situé place de l’église. Il porte Saint Pierre, Saint Sébastien et une Descente de Croix